La Revue de musicologie, éditée depuis 1917 par la Société française de musicologie, publie des articles couvrant l’ensemble des objets, des approches et des méthodes de la discipline musicologique, y compris dans ses développements les plus récents. Elle est heureuse d’examiner toute proposition d’article en français ou en anglais apportant une contribution scientifique à la discipline, sur l’histoire de la musique, la théorie de la musique, l’esthétique musicale, ou toute autre dimension du fait musical.
La Revue de musicologie publie en français et en anglais. Elle accepte seulement des textes originaux n’ayant fait l’objet d’aucune publication antérieure et ne faisant l’objet d’aucun autre processus d’évaluation parallèle. Les textes publiés sont de longueur variable, généralement compris entre 15 pages (soit environ 35.000 signes espaces compris ou 5.500 mots) et 40 pages (soit environ 95.000 signes espaces compris ou 15.000 mots) incluant tous les éléments (notes de bas de page, illustration, annexes).
La Revue de musicologie adopte le principe d’évaluation par les pairs en double aveugle (double blind peer review). L’évaluation des articles est assurée par le Comité de lecture et le cas échéant par des rapporteurs extérieurs. Les textes soumis font au minimum l’objet de deux expertises indépendantes. Les rapporteurs sont désignés par le Rédacteur en chef, en concertation avec le Comité de rédaction, sur la seule base du sujet de l’article. Les textes sont anonymisés avant leur évaluation et le nom de l’auteur n’est pas communiqué aux rapporteurs. L’identité des rapporteurs demeure également confidentielle et leur nom n’est pas communiqué aux auteurs.
La Revue de musicologie est placée sous la responsabilité du Comité de rédaction, représenté par le Rédacteur en chef. Elle est dirigée scientifiquement par le Comité de lecture, désigné par ce dernier pour trois ans. La composition du Comité de rédaction et du Comité lecture peuvent être consultées sur la couverture intérieure de chaque numéro, ainsi que sur le site internet de la Société française de Musicologie.

PROPOSITION D'UN ARTICLE

Les auteurs envoient leur proposition au format texte (.doc ou .docx .ou .rtf) et au format portable (.pdf) par mail à revuedemusicologie@gmail.com, en adressant le message en copie à sfmusicologie@gmail.com. L’objet du message doit indiquer « Proposition dʼarticle pour la Revue de musicologie ». Dans cette version de travail, les illustrations, exemples musicaux et tableaux, légendés, sont inclus dans le texte. La mise aux normes du texte et des références bibliographique est préférable mais n’est pas exigée à ce stade. L’auteur utilisera cependant dans tous les cas les notes de bas de page et se conformera aux traditions académiques en usage dans les humanités.
Les auteurs indiquent dans un document séparé :
  • le titre de l’article soumis
  • un résumé des principales conclusions du texte, de la méthode employée et des sources mobilisées (10 lignes environ)
  • quelques lignes de présentation biographique, le cas échéant leur position académique
  • leurs coordonnées complètes (adresse, adresse électronique, téléphone).
Il est possible de soumettre un article scientifique, ou un texte destiné à la rubrique « Notes et documents ». Les textes publiés dans cette rubrique, généralement moins développés, se focalisent sur une source nouvellement découverte, qu’ils s’attachent à présenter et décrire. La dimension d’analyse est réduite, au profit d’une information factuelle et d’une présentation des perspectives de recherche qu’il ouvre. Les auteurs peuvent, s’ils le souhaitent, préciser la catégorie à laquelle ils ont pensé pour leur texte.
Afin de faciliter l’anonymisation des articles, les références à l’auteur, y compris à l’intérieur du texte et des notes de bas de page (remerciements, autoréférences, allusions personnelles, etc.) seront, dans la version de travail, supprimées ou réduites au minimum nécessaire. Si l’auteur de l’article renvoie à ses propres travaux, il veillera à ne laisser figurer dans cette version que ceux jugés incontournables et dont l’absence pourrait être critiquée par les experts au regard du sujet traité.

 

ÉVALUATION ET PUBLICATION DES ARTICLES

Après examen des différents rapports d’évaluation, le Comité de lecture peut refuser ou accepter les textes proposés, avec ou sans demande de modifications. Cette décision est communiquée aux auteurs par le Rédacteur en chef dans un délai de six mois après lʼenvoi. Si l’auteur décide de soumettre à nouveau son texte, il explique clairement, dans un courrier séparé, les changements effectués qui répondent aux critiques formulées par les experts.
Une fois leur article accepté, les auteurs transmettent à la Revue les pièces suivantes, dans un délai de quatre à six semaines :
  1. L’article (texte seul) au format texte (.doc ou .docx ou .rtf) et portable (.pdf). Celui-ci doit avoir été préalablement harmonisé selon les normes éditoriales de la Revue de Musicologie (cf. document joint). La localisation des illustrations, des exemples musicaux ou des tableaux doit être clairement indiquée par la mention [INSERT] suivie du numéro de l’illustration, de l’exemple musical ou du tableau.
  2. Une notice bio-bibliographique de l’auteur n’excédant pas 1000 signes (150 mots), et comprenant une adresse électronique.
  3. Un résumé en français et un abstract en anglais de 1500 signes (200 mots) chacun. Pour la rédaction de l’abstract en anglais, les auteurs se conforment au protocole du Répertoire International de Littérature Musicale (http://www.rilm.org/submissions/pdf/Abstracts.English.pdf).
  4. Un dossier comportant les exemples musicaux au format .pdf (un fichier par exemple). Les exemples musicaux sont numérotés et légendés. Ils ne doivent pas dépasser 118 mm en largeur et 184 mm en hauteur ; la hauteur des portées est 4.2 mm.
  5. Un dossier comportant les illustrations (au format .jpg) ou schémas (au format .tiff) : un fichier par illustration, en haute résolution (min. 600 dpi).
  6. Les illustrations doivent être numérotées. Les légendes (titre et, le cas échéant, provenance, copyright) sont intégrées dans le corps du texte, à l’endroit où les illustrations doivent figurer. Les auteurs doivent s’assurer qu’ils détiennent les droits de reproduction et fournir à la Revue de musicologie la preuve de détention du droit de reproduction de chaque document.
  7. Un dossier comportant les tableaux au format texte (.doc ou .docx ou .rtf) et portable (.pdf), chaque tableau dans un fichier différent. Les tableaux sont numérotés et légendés.

 

COMPTES RENDUS

La section des comptes rendus de la Revue de musicologie propose des recensions de publications récentes, musicologiques ou pertinentes pour ce champ disciplinaire. Les recensions prennent pour objet des monographies, des ouvrages collectifs, des éditions critiques de textes ou de musique, des périodiques et des publications numériques (archives, bases de données, catalogues, expositions virtuelles, éditions, etc.).

Trois formats de compte-rendu sont proposés : un format usuel comprenant entre 1500 et 2500 mots, un format court comprenant entre 300 et 400 mots et un format étendu incluant jusqu’à 4000 mots pour les recensions conjointes de plusieurs ouvrages. Les recensions peuvent être rédigées en français ou en anglais. Les auteurs désireux de recenser un ouvrage particulier peuvent soumettre leur proposition en écrivant conjointement à Fanny Gribenski (fgribenski@mpiwg-berlin.mpg.de) et Gaël Saint-Cricq (gael.saint-cricq@univ-rouen.fr).